Hébergement

La crise du logement à Genève touche encore plus lourdement les personnes au statut précaire comme les migrants.

L’Hospice général œuvre sans relâche pour trouver des solutions d’hébergement pérennes et dignes en faveur des migrants. Ceci, dans un contexte du marché du logement difficile où les terrains pour construire et les habitations libres sont rares.

Si vous aussi, vous souhaitez soutenir l’accès au logement pour les migrants, voici quelques pistes :

 

  • Accueillir une personne migrante chez vous

L’Hospice général a repris le programme Familles d'accueil, initié par l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) en 2015.

En accueillant une personne migrante, vous lui offrez bien plus qu’un logement : vous facilitez son intégration au sein de la société genevoise, tout en bénéficiant  des richesses culturelles de votre hôte et d’une indemnisation financière.

Comment procéder?

Si cette expérience humaine inoubliable vous intéresse, contactez sans hésiter Katia Sunier, coordinatrice du programme Familles d’accueil.

Procédure

Une première rencontre vous sera alors proposée à votre domicile, en vue de vous présenter le programme Familles d’accueil en détails.

Si votre intérêt se confirme, l’équipe de coordination vous présentera un candidat potentiel.

Vous bénéficiez d’un accompagnement  individualisé tout au long du processus de placement, ainsi que pendant la durée d’hébergement de votre hôte. La langue ne devant pas représenter une barrière au placement, un interprète sera mis à votre disposition selon vos besoins.

Le programme Familles d’accueil propose par ailleurs un « troc de services » favorisant ainsi une cohabitation basée sur les besoins exprimés par chaque partie. Si la famille d’accueil a par exemple besoin d’une aide pour entretenir son jardin, nous chercherons à lui proposer une personne migrante connaissant ce domaine et intéressée quant à elle par la pratique de la langue française. Les trocs de services peuvent être divers et variés et l’indemnité financière pour l’hébergement reste de mise pour la famille d’accueil.

 

  • Proposer un logement

Vous êtes propriétaire d’un appartement, d’une maison ou d’un immeuble en bon état que vous souhaitez louer à l’Hospice général pour qu’il puisse y loger des requérants d’asile ?

Contactez, Jannick Aimee Ruch, responsable pour les propositions de logements.