Marcel Roth: «S’évader une semaine»

Marcel n’a plus trop l’occasion de sortir de Genève depuis le décès de son épouse, survenu il y a cinq ans. Ou plus trop le goût, tout simplement.

«Ce n’est plus la même chose sans la présence de la complice de toute une vie. Les voisins ont déménagé et les nouveaux ne me parlent pas » La vie sociale, il va la chercher au Club des aînés de Carouge. « Je m’y rends régulièrement, les lundis et jeudis. Et puis le mardi, lorsqu’il y a une course pédestre. »

Sortir de Genève, c’est la raison d’être de la Nouvelle Roseraie. « Ça nous change et on visite une région magnifique ! » reconnaît bien volontiers Marcel. « Le cadre est très beau, les chambres très confortables. » Il y a retrouvé des amis, par hasard, et ils se sont naturellement tenus ensemble lors des excursions dans les environs ou pour les activités de gymnastique douce. 

Marcel a travaillé une grande partie de sa vie aux SIG en tant qu’ingénieur électricien. Il est père de deux filles qu’il voit régulièrement. « Pendant la semaine Détente et bien-être, nous sommes aussi allés faire un petit tour aux Bains de Lavey. Vraiment ça vaut la peine de partir une semaine ailleurs, s’évader. Je suis rentré de bonne humeur. »

Nous suivre