Judith: «Je prends tout ce que j’ai avec moi, ma force, mes craintes et mon sourire.»

Judith a toujours travaillé avec énergie, acceptant tous les emplois se présentant à elle, pour élever dignement ses enfants. Engagée sur des mandats temporaires comme femme de chambre, elle donne pleine satisfaction durant 6 ans auprès d’hôtels prestigieux de Genève, puis accompagne les personnes âgées à leurs rendez-vous ou faire leurs courses pour le compte de Foyer Handicap. «J’adore écouter les histoires des autres. J’aurais voulu être psychologue. J’essaie toujours de trouver le mot-clé qui va rassurer la personne, mettre du positif dans sa vie.»

Suit une période de chômage durant laquelle son seul handicap réside dans le fait qu’elle ne possède pas de formation reconnue. Arrivée en fin de droit, elle se retrouve prise en charge par l’Hospice général. «Je suis allée voir mon assistant social. Je lui ai dit que je voulais un travail. J’étais en larmes, il m’a prise très au sérieux et m’a recommandée pour une formation d’aide en soins.»

Judith suit une première formation donnée par la Croix-Rouge durant un stage de 3 mois dans un EMS, avant d’effectuer à nouveau 1 année de stage dans un autre EMS, au terme duquel aucun engagement ne s’est présenté. «J’étais découragée. On m’a parlé alors de la formation d’Aide en soins et accompagnement. J’ai pu tout de suite commencer grâce à un désistement!» Elle effectue alors 8 nouveaux mois de stage à l’Hôpital des Trois-Chêne. Quelques semaines plus tard, elle est engagée en CDI à l’hôpital cantonal, où elle travaille depuis début 2016. «Je suis hyper contente! Je me lève le matin avec la joie et je prends tout ce que j’ai avec moi, ma force, mes craintes et mon sourire.»

Nous suivre