Refugee Food Festival : l’intégration par les papilles

Retour à la liste

Fondé en 2016 à Paris par Louis Martin et Marine Mandrila, le Refugee Food Festival vise grâce à la cuisine à faire évoluer la perception de la société d’accueil des personnes réfugiées et à accompagner l’insertion professionnelle des ces dernières.

 

Le projet germe dans l’esprit du couple durant leurs voyages à travers le monde. A leur retour en France, ils créent l’association Food Sweet Food qui développe le festival avec le soutien du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Le concept est simple et original : des restaurateurs confient, le temps d’un repas, les rênes de leur établissement à des cuisiniers réfugiés ou demandeurs d’asile. Quoi de mieux en effet que la cuisine pour s’intégrer ?

Depuis sa première édition en juin 2016, la manifestation n’a cessé de grandir, essaimant dans pas moins de 15 villes, 8 pays et 3 continents. Genève, seule ville de Suisse participante, a rejoint le mouvement en 2017 avec cinq restaurants (L’Hôtel d’Angleterre, Les Bains des Pâquis, L’espace FOOUND, L’Olivier de Provence et La Brasserie des Halles de l’Ile).

Cette année, l’Hospice général s’associe au Refugee Food Festival pour organiser la prochaine édition qui aura lieu autour de la journée mondiale du réfugié au mois de juin.

Pour ce faire, nous avons besoin de votre soutien. C’est en effet grâce à vos dons que nous pourrons mener à bien ce beau projet. L’argent récolté permettra de défrayer le porteur du projet, de régler les frais de coordination entre Paris et Genève et de promouvoir la manifestation.

Photo: © UNHCR / Mark Henley